mairie > Accueil


C’est la rentrée !
L’été touchant à sa fin, chacun a retrouvé avec ce mois de septembre ses occupations professionnelles comme ses activités sportives, culturelles ou de loisirs.
En accueillant 109 enfants en maternelle et 183 en élémentaire, nos écoles du groupe scolaire René Chazot connaissent le succès en complément des 528 élèves du collège Georges Charpak dont 128 de Bazancourt. C’est aussi l’occasion en cette rentrée scolaire de souhaiter la bienvenue à Madame Mayeur, la nouvelle Directrice de l’école maternelle et à Madame Degonville, Principale du collège et à son Adjointe, Madame Guidat.
Avec la Roumanie, pays mis à l’honneur pour cette saison culturelle 2018/2019 qui sera lancée samedi 22 septembre dès 16h00 à La Filature avec différents spectacles offerts à tous, c’est Gabriel Catalin-Manéa, jeune roumain que nous accueillons et qui nous fera découvrir les richesses de cette partie des Balkans.
Par ailleurs, avec cette rentrée et avant la fin de cette année, le Conseil Municipal, en partenariat avec la
Communauté Urbaine du Grand Reims et le Conseil Départemental de la Marne, devra avoir arrêté le projet définitif de restructuration des rues de Roizy, Gibout et Voguet tant sur le plan technique que sur le plan financier. Une réunion de
présentation publique sera programmée début 2019 afin de vous exposer les détails de cette opération importante et son calendrier opérationnel.
Concernant la réinstallation d’une activité commerciale, une opération complexe car il s’agit d’une démarche purement privée même si le Conseil Municipal fait le nécessaire pour accompagner les candidats à la reprise, je confirme l’intérêt
d’au moins trois enseignes pour s’implanter dans notre commune avec pour chacune des projets différents. Aussi, dès que le bâtiment existant aura été repris, nous espérons pouvoir retenir dans les prochains mois l’enseigne qui
permettra de proposer aux habitants l’offre commerciale de proximité la plus intéressante en 2019.
Enfin, chaque famille Couriate étant invitée, je compte sur votre participation aux activités commémoratives
organisées les 6 et 7 octobre prochains dans le cadre du Centenaire de la libération de Bazancourt et décrites dans la plaquette jointe à cette lettre mensuelle.
septembre 2018 - N°303
C’est la rentrée !
L’été touchant à sa fin, chacun a retrouvé avec ce mois de septembre ses occupations professionnelles comme ses activités sportives, culturelles ou de loisirs.
En accueillant 109 enfants en maternelle et 183 en élémentaire, nos écoles du groupe scolaire René Chazot connaissent le succès en complément des 528 élèves du collège Georges Charpak dont 128 de Bazancourt. C’est aussi l’occasion en cette rentrée scolaire de souhaiter la bienvenue à Madame Mayeur, la nouvelle Directrice de l’école maternelle et à Madame Degonville, Principale du collège et à son Adjointe, Madame Guidat.
Avec la Roumanie, pays mis à l’honneur pour cette saison culturelle 2018/2019 qui sera lancée samedi 22 septembre dès 16h00 à La Filature avec différents spectacles offerts à tous, c’est Gabriel Catalin-Manéa, jeune roumain que nous accueillons et qui nous fera découvrir les richesses de cette partie des Balkans.
Par ailleurs, avec cette rentrée et avant la fin de cette année, le Conseil Municipal, en partenariat avec la
Communauté Urbaine du Grand Reims et le Conseil Départemental de la Marne, devra avoir arrêté le projet définitif de restructuration des rues de Roizy, Gibout et Voguet tant sur le plan technique que sur le plan financier. Une réunion de
présentation publique sera programmée début 2019 afin de vous exposer les détails de cette opération importante et son calendrier opérationnel.
Concernant la réinstallation d’une activité commerciale, une opération complexe car il s’agit d’une démarche purement privée même si le Conseil Municipal fait le nécessaire pour accompagner les candidats à la reprise, je confirme l’intérêt
d’au moins trois enseignes pour s’implanter dans notre commune avec pour chacune des projets différents. Aussi, dès que le bâtiment existant aura été repris, nous espérons pouvoir retenir dans les prochains mois l’enseigne qui
permettra de proposer aux habitants l’offre commerciale de proximité la plus intéressante en 2019.
Enfin, chaque famille Couriate étant invitée, je compte sur votre participation aux activités commémoratives
organisées les 6 et 7 octobre prochains dans le cadre du Centenaire de la libération de Bazancourt et décrites dans la plaquette jointe à cette lettre mensuelle.
septembre 2018 - N°303
C’est la rentrée !
L’été touchant à sa fin, chacun a retrouvé avec ce mois de septembre ses occupations professionnelles comme ses activités sportives, culturelles ou de loisirs.
En accueillant 109 enfants en maternelle et 183 en élémentaire, nos écoles du groupe scolaire René Chazot connaissent le succès en complément des 528 élèves du collège Georges Charpak dont 128 de Bazancourt. C’est aussi l’occasion en cette rentrée scolaire de souhaiter la bienvenue à Madame Mayeur, la nouvelle Directrice de l’école maternelle et à Madame Degonville, Principale du collège et à son Adjointe, Madame Guidat.
Avec la Roumanie, pays mis à l’honneur pour cette saison culturelle 2018/2019 qui sera lancée samedi 22 septembre dès 16h00 à La Filature avec différents spectacles offerts à tous, c’est Gabriel Catalin-Manéa, jeune roumain que nous accueillons et qui nous fera découvrir les richesses de cette partie des Balkans.
Par ailleurs, avec cette rentrée et avant la fin de cette année, le Conseil Municipal, en partenariat avec la
Communauté Urbaine du Grand Reims et le Conseil Départemental de la Marne, devra avoir arrêté le projet définitif de restructuration des rues de Roizy, Gibout et Voguet tant sur le plan technique que sur le plan financier. Une réunion de
présentation publique sera programmée début 2019 afin de vous exposer les détails de cette opération importante et son calendrier opérationnel.
Concernant la réinstallation d’une activité commerciale, une opération complexe car il s’agit d’une démarche purement privée même si le Conseil Municipal fait le nécessaire pour accompagner les candidats à la reprise, je confirme l’intérêt
d’au moins trois enseignes pour s’implanter dans notre commune avec pour chacune des projets différents. Aussi, dès que le bâtiment existant aura été repris, nous espérons pouvoir retenir dans les prochains mois l’enseigne qui
permettra de proposer aux habitants l’offre commerciale de proximité la plus intéressante en 2019.
Enfin, chaque famille Couriate étant invitée, je compte sur votre participation aux activités commémoratives
organisées les 6 et 7 octobre prochains dans le cadre du Centenaire de la libération de Bazancourt.
 
Si cette fin d‘année 2018 est plutôt marquée par le jaune alors que traditionnellement ce sont les lumières et les paillettes qui l’emportent, c’est bien parce que certains qui se sentent déclassés, qui veulent plus de sécurité mais s’insurgent contre les règles de l’Etat de droit ont décidé de manifester leur ras-le-bol. Des revendications hétérogènes, individualistes et parfois contradictoires dont quelque unes sont manifestement légitimes, mais qui ne constituent pas globalement la base d’un projet partagé de nouvelle société. Nous ne pouvons plus nous contenter de condamner cette crise inédite dans sa forme et dans la violence qu’elle engendre et encore moins accepter que certains soufflent sur les braises.
Dans ce contexte de souffrances et de haine qui met en avant une partie de la France qui ne s’en sort plus, le Président de la République a proposé des réponses fortes et partagées par le monde économique. Un nouveau projet politique, social, entrepreneurial et digital est à construire avec les Français. A la demande actuelle de justice sociale et de plus de reconnaissance, n’opposons pas brutalement l’inébranlable sérieux budgétaire.
Il est temps de recoller les morceaux ! C’est le vœu le plus solennel que nous pouvons souhaiter à l’ensemble de nos concitoyens !
Au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, je vous souhaite à tous d’excellentes Fêtes, une bonne Année 2019 et de repousser ensemble les frontières du possible basé sur la réconciliation nationale permettant d’accéder à un avenir meilleur.
 
Si cette fin d‘année 2018 est plutôt marquée par le jaune alors que traditionnellement ce sont les lumières et les paillettes qui l’emportent, c’est bien parce que certains qui se sentent déclassés, qui veulent plus de sécurité mais s’insurgent contre les règles de l’Etat de droit ont décidé de manifester leur ras-le-bol. Des revendications hétérogènes, individualistes et parfois contradictoires dont quelque unes sont manifestement légitimes, mais qui ne constituent pas globalement la base d’un projet partagé de nouvelle société. Nous ne pouvons plus nous contenter de condamner cette crise inédite dans sa forme et dans la violence qu’elle engendre et encore moins accepter que certains soufflent sur les braises.
Dans ce contexte de souffrances et de haine qui met en avant une partie de la France qui ne s’en sort plus, le Président de la République a proposé des réponses fortes et partagées par le monde économique. Un nouveau projet politique, social, entrepreneurial et digital est à construire avec les Français. A la demande actuelle de justice sociale et de plus de reconnaissance, n’opposons pas brutalement l’inébranlable sérieux budgétaire.
Il est temps de recoller les morceaux ! C’est le vœu le plus solennel que nous pouvons souhaiter à l’ensemble de nos concitoyens !
Au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, je vous souhaite à tous d’excellentes Fêtes, une bonne Année 2019 et de repousser ensemble les frontières du possible basé sur la réconciliation nationale permettant d’accéder à un avenir meilleur.
Grand Débat National
 
Depuis plus de deux mois désormais, chaque samedi la violence s’impose dans de nombreuses villes. La France tourne au ralenti aggravant les difficultés de nombreuses entreprises et de familles qui se retrouvent au chômage technique. Manifestement, les fractures qui se creusent entre les citoyens et les décideurs alors qu’elles étaient signalées depuis longtemps par certaines instances de la démocratie participative, ont été parfaitement ignorées. Avec le mouvement des gilets jaunes, c’est une période d’interrogations et d’incertitudes qui se confirme et une partie de la population qui souffre a besoin d’être entendue, de comprendre ce qu’on attend d’elle et de participer à l’évolution de notre modèle de société.
 
À l’occasion du débat national présenté par le gouvernement, je propose qu’avec celles et ceux qui souhaitent parler, échanger et débattre librement des 4 grands thèmes retenus en respectant chacun et les valeurs républicaines, nous puissions nous réunir pour proposer de nouvelles idées et de nouvelles manières d’envisager l’avenir de notre pays.
J’ai donc programmé 4 réunions qui se tiendront, selon le nombre de participants, à la salle Michel Prévoteau ou à la Mairie et qui permettront de débattre par ateliers d’une quinzaine de personnes aux dates suivantes :
- Mardi 19 février de 18h30 à 20h30 sur le thème des impôts et de la dépense publique.
- Mardi 26 février de 18h30 à 20h30 sur le thème de l’organisation de l’état et des services publics.
- Vendredi 1er mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la transition écologique.
- Mardi 5 mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la démocratie et de la citoyenneté.
Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, je demande à chacun de s’inscrire en mairie de Bazancourt par téléphone au 03.26.91.10.00 ou par mail à commune-bazancourt51@wanadoo.fr au plus tard 2 jours avant chacune des dates indiquées.
 
Par ailleurs, un cahier de doléances est également disponible à l’accueil de la mairie.
Avec cette opportunité de nous exprimer, nous pouvons espérer contribuer à changer ce qui ne va plus et participer à la construction d’un monde meilleur.
Grand Débat National
 
Depuis plus de deux mois désormais, chaque samedi la violence s’impose dans de nombreuses villes. La France tourne au ralenti aggravant les difficultés de nombreuses entreprises et de familles qui se retrouvent au chômage technique. Manifestement, les fractures qui se creusent entre les citoyens et les décideurs alors qu’elles étaient signalées depuis longtemps par certaines instances de la démocratie participative, ont été parfaitement ignorées. Avec le mouvement des gilets jaunes, c’est une période d’interrogations et d’incertitudes qui se confirme et une partie de la population qui souffre a besoin d’être entendue, de comprendre ce qu’on attend d’elle et de participer à l’évolution de notre modèle de société.
 
À l’occasion du débat national présenté par le gouvernement, je propose qu’avec celles et ceux qui souhaitent parler, échanger et débattre librement des 4 grands thèmes retenus en respectant chacun et les valeurs républicaines, nous puissions nous réunir pour proposer de nouvelles idées et de nouvelles manières d’envisager l’avenir de notre pays.
J’ai donc programmé 4 réunions qui se tiendront, selon le nombre de participants, à la salle Michel Prévoteau ou à la Mairie et qui permettront de débattre par ateliers d’une quinzaine de personnes aux dates suivantes :
- Mardi 19 février de 18h30 à 20h30 sur le thème des impôts et de la dépense publique.
- Mardi 26 février de 18h30 à 20h30 sur le thème de l’organisation de l’état et des services publics.
- Vendredi 1er mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la transition écologique.
- Mardi 5 mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la démocratie et de la citoyenneté.
Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, je demande à chacun de s’inscrire en mairie de Bazancourt par téléphone au 03.26.91.10.00 ou par mail à commune-bazancourt51@wanadoo.fr au plus tard 2 jours avant chacune des dates indiquées.
 
Par ailleurs, un cahier de doléances est également disponible à l’accueil de la mairie.
Avec cette opportunité de nous exprimer, nous pouvons espérer contribuer à changer ce qui ne va plus et participer à la construction d’un monde meilleur.
Grand Débat National
 
Depuis plus de deux mois désormais, chaque samedi la violence s’impose dans de nombreuses villes. La France tourne au ralenti aggravant les difficultés de nombreuses entreprises et de familles qui se retrouvent au chômage technique. Manifestement, les fractures qui se creusent entre les citoyens et les décideurs alors qu’elles étaient signalées depuis longtemps par certaines instances de la démocratie participative, ont été parfaitement ignorées. Avec le mouvement des gilets jaunes, c’est une période d’interrogations et d’incertitudes qui se confirme et une partie de la population qui souffre a besoin d’être entendue, de comprendre ce qu’on attend d’elle et de participer à l’évolution de notre modèle de société.
 
À l’occasion du débat national présenté par le gouvernement, je propose qu’avec celles et ceux qui souhaitent parler, échanger et débattre librement des 4 grands thèmes retenus en respectant chacun et les valeurs républicaines, nous puissions nous réunir pour proposer de nouvelles idées et de nouvelles manières d’envisager l’avenir de notre pays.
J’ai donc programmé 4 réunions qui se tiendront, selon le nombre de participants, à la salle Michel Prévoteau ou à la Mairie et qui permettront de débattre par ateliers d’une quinzaine de personnes aux dates suivantes :
- Mardi 19 février de 18h30 à 20h30 sur le thème des impôts et de la dépense publique.
- Mardi 26 février de 18h30 à 20h30 sur le thème de l’organisation de l’état et des services publics.
- Vendredi 1er mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la transition écologique.
- Mardi 5 mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la démocratie et de la citoyenneté.
Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, je demande à chacun de s’inscrire en mairie de Bazancourt par téléphone au 03.26.91.10.00 ou par mail à commune-bazancourt51@wanadoo.fr au plus tard 2 jours avant chacune des dates indiquées.
 
Par ailleurs, un cahier de doléances est également disponible à l’accueil de la mairie.
Avec cette opportunité de nous exprimer, nous pouvons espérer contribuer à changer ce qui ne va plus et participer à la construction d’un monde meilleur.

Le dispositif de participation citoyenne

                Il y a quelque temps, le conseil municipal de Bazancourt validait la mise en place de ce dispositif sur la Commune dans une démarche partenariale citoyenne avec les forces de sécurité de l’État visant à plus de prévention et de vigilance face à des événements inhabituels. S’inscrivant pleinement dans une logique de proximité avec la population, ce dispositif de participation citoyenne organisé autour du maire et d’une douzaine de citoyens référents répartis sur la Commune se veut un levier complémentaire d’actions, susceptible d’améliorer l’efficacité de la prévention de la délinquance.

                Cette directive vise d’abord à sensibiliser les habitants à la manière dont ils peuvent se prémunir contre certaines formes de désordre public mais aussi à prévenir la commission d’infractions, à améliorer l’efficacité des interventions et, pourquoi pas, à favoriser l’élucidation de certains actes.

                S’agissant d’une démarche collective et participative, je propose à celles et à ceux qui seraient intéressés pour rejoindre le groupe de ces citoyens référents de me faire parvenir leurs coordonnées en contactant dès que possible le secrétariat de la mairie afin que je les rencontre pour échanger davantage sur ce dispositif avant la fin du mois d’octobre. Une information plus spécifique et des conseils avisés leur seront ensuite proposés par les forces de sécurité.

                Je souhaite que ce dispositif qui fera également l’objet d’une présentation en réunion publique soit contractualisé avec les services de l’État avant la fin de cette année 2019.

Ayant été alerté à plusieurs reprises pour certains désordres sur la voie publique, je ne doute pas de l’intérêt que suscitera ce dispositif pour celles et ceux qui réclament plus d’ordre et remercie par avance les volontaires qui entreprendront cette démarche citoyenne.

Le Maire
Yannick KERHARO
Le Maire, Yannick KERHARO


BAZANCOURT EN 1 CLIC

culturel

Accès direct

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre
newsletter et restez informés !


SAISISSEZ VOTRE EMAIL