Le mot du Maire


Yannick KERHARO, Maire de Bazancourt
C’est la rentrée !
L’été touchant à sa fin, chacun a retrouvé avec ce mois de septembre ses occupations professionnelles comme ses activités sportives, culturelles ou de loisirs.
En accueillant 109 enfants en maternelle et 183 en élémentaire, nos écoles du groupe scolaire René Chazot connaissent le succès en complément des 528 élèves du collège Georges Charpak dont 128 de Bazancourt. C’est aussi l’occasion en cette rentrée scolaire de souhaiter la bienvenue à Madame Mayeur, la nouvelle Directrice de l’école maternelle et à Madame Degonville, Principale du collège et à son Adjointe, Madame Guidat.
Avec la Roumanie, pays mis à l’honneur pour cette saison culturelle 2018/2019 qui sera lancée samedi 22 septembre dès 16h00 à La Filature avec différents spectacles offerts à tous, c’est Gabriel Catalin-Manéa, jeune roumain que nous accueillons et qui nous fera découvrir les richesses de cette partie des Balkans.
Par ailleurs, avec cette rentrée et avant la fin de cette année, le Conseil Municipal, en partenariat avec la
Communauté Urbaine du Grand Reims et le Conseil Départemental de la Marne, devra avoir arrêté le projet définitif de restructuration des rues de Roizy, Gibout et Voguet tant sur le plan technique que sur le plan financier. Une réunion de
présentation publique sera programmée début 2019 afin de vous exposer les détails de cette opération importante et son calendrier opérationnel.
Concernant la réinstallation d’une activité commerciale, une opération complexe car il s’agit d’une démarche purement privée même si le Conseil Municipal fait le nécessaire pour accompagner les candidats à la reprise, je confirme l’intérêt
d’au moins trois enseignes pour s’implanter dans notre commune avec pour chacune des projets différents. Aussi, dès que le bâtiment existant aura été repris, nous espérons pouvoir retenir dans les prochains mois l’enseigne qui
permettra de proposer aux habitants l’offre commerciale de proximité la plus intéressante en 2019.
Enfin, chaque famille Couriate étant invitée, je compte sur votre participation aux activités commémoratives
organisées les 6 et 7 octobre prochains dans le cadre du Centenaire de la libération de Bazancourt et décrites dans la plaquette jointe à cette lettre mensuelle.
septembre 2018 - N°303
C’est la rentrée !
L’été touchant à sa fin, chacun a retrouvé avec ce mois de septembre ses occupations professionnelles comme ses activités sportives, culturelles ou de loisirs.
En accueillant 109 enfants en maternelle et 183 en élémentaire, nos écoles du groupe scolaire René Chazot connaissent le succès en complément des 528 élèves du collège Georges Charpak dont 128 de Bazancourt. C’est aussi l’occasion en cette rentrée scolaire de souhaiter la bienvenue à Madame Mayeur, la nouvelle Directrice de l’école maternelle et à Madame Degonville, Principale du collège et à son Adjointe, Madame Guidat.
Avec la Roumanie, pays mis à l’honneur pour cette saison culturelle 2018/2019 qui sera lancée samedi 22 septembre dès 16h00 à La Filature avec différents spectacles offerts à tous, c’est Gabriel Catalin-Manéa, jeune roumain que nous accueillons et qui nous fera découvrir les richesses de cette partie des Balkans.
Par ailleurs, avec cette rentrée et avant la fin de cette année, le Conseil Municipal, en partenariat avec la
Communauté Urbaine du Grand Reims et le Conseil Départemental de la Marne, devra avoir arrêté le projet définitif de restructuration des rues de Roizy, Gibout et Voguet tant sur le plan technique que sur le plan financier. Une réunion de
présentation publique sera programmée début 2019 afin de vous exposer les détails de cette opération importante et son calendrier opérationnel.
Concernant la réinstallation d’une activité commerciale, une opération complexe car il s’agit d’une démarche purement privée même si le Conseil Municipal fait le nécessaire pour accompagner les candidats à la reprise, je confirme l’intérêt
d’au moins trois enseignes pour s’implanter dans notre commune avec pour chacune des projets différents. Aussi, dès que le bâtiment existant aura été repris, nous espérons pouvoir retenir dans les prochains mois l’enseigne qui
permettra de proposer aux habitants l’offre commerciale de proximité la plus intéressante en 2019.
Enfin, chaque famille Couriate étant invitée, je compte sur votre participation aux activités commémoratives
organisées les 6 et 7 octobre prochains dans le cadre du Centenaire de la libération de Bazancourt et décrites dans la plaquette jointe à cette lettre mensuelle.
septembre 2018 - N°303
C’est la rentrée !
L’été touchant à sa fin, chacun a retrouvé avec ce mois de septembre ses occupations professionnelles comme ses activités sportives, culturelles ou de loisirs.
En accueillant 109 enfants en maternelle et 183 en élémentaire, nos écoles du groupe scolaire René Chazot connaissent le succès en complément des 528 élèves du collège Georges Charpak dont 128 de Bazancourt. C’est aussi l’occasion en cette rentrée scolaire de souhaiter la bienvenue à Madame Mayeur, la nouvelle Directrice de l’école maternelle et à Madame Degonville, Principale du collège et à son Adjointe, Madame Guidat.
Avec la Roumanie, pays mis à l’honneur pour cette saison culturelle 2018/2019 qui sera lancée samedi 22 septembre dès 16h00 à La Filature avec différents spectacles offerts à tous, c’est Gabriel Catalin-Manéa, jeune roumain que nous accueillons et qui nous fera découvrir les richesses de cette partie des Balkans.
Par ailleurs, avec cette rentrée et avant la fin de cette année, le Conseil Municipal, en partenariat avec la
Communauté Urbaine du Grand Reims et le Conseil Départemental de la Marne, devra avoir arrêté le projet définitif de restructuration des rues de Roizy, Gibout et Voguet tant sur le plan technique que sur le plan financier. Une réunion de
présentation publique sera programmée début 2019 afin de vous exposer les détails de cette opération importante et son calendrier opérationnel.
Concernant la réinstallation d’une activité commerciale, une opération complexe car il s’agit d’une démarche purement privée même si le Conseil Municipal fait le nécessaire pour accompagner les candidats à la reprise, je confirme l’intérêt
d’au moins trois enseignes pour s’implanter dans notre commune avec pour chacune des projets différents. Aussi, dès que le bâtiment existant aura été repris, nous espérons pouvoir retenir dans les prochains mois l’enseigne qui
permettra de proposer aux habitants l’offre commerciale de proximité la plus intéressante en 2019.
Enfin, chaque famille Couriate étant invitée, je compte sur votre participation aux activités commémoratives
organisées les 6 et 7 octobre prochains dans le cadre du Centenaire de la libération de Bazancourt.
 
Si cette fin d‘année 2018 est plutôt marquée par le jaune alors que traditionnellement ce sont les lumières et les paillettes qui l’emportent, c’est bien parce que certains qui se sentent déclassés, qui veulent plus de sécurité mais s’insurgent contre les règles de l’Etat de droit ont décidé de manifester leur ras-le-bol. Des revendications hétérogènes, individualistes et parfois contradictoires dont quelque unes sont manifestement légitimes, mais qui ne constituent pas globalement la base d’un projet partagé de nouvelle société. Nous ne pouvons plus nous contenter de condamner cette crise inédite dans sa forme et dans la violence qu’elle engendre et encore moins accepter que certains soufflent sur les braises.
Dans ce contexte de souffrances et de haine qui met en avant une partie de la France qui ne s’en sort plus, le Président de la République a proposé des réponses fortes et partagées par le monde économique. Un nouveau projet politique, social, entrepreneurial et digital est à construire avec les Français. A la demande actuelle de justice sociale et de plus de reconnaissance, n’opposons pas brutalement l’inébranlable sérieux budgétaire.
Il est temps de recoller les morceaux ! C’est le vœu le plus solennel que nous pouvons souhaiter à l’ensemble de nos concitoyens !
Au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, je vous souhaite à tous d’excellentes Fêtes, une bonne Année 2019 et de repousser ensemble les frontières du possible basé sur la réconciliation nationale permettant d’accéder à un avenir meilleur.
 
Si cette fin d‘année 2018 est plutôt marquée par le jaune alors que traditionnellement ce sont les lumières et les paillettes qui l’emportent, c’est bien parce que certains qui se sentent déclassés, qui veulent plus de sécurité mais s’insurgent contre les règles de l’Etat de droit ont décidé de manifester leur ras-le-bol. Des revendications hétérogènes, individualistes et parfois contradictoires dont quelque unes sont manifestement légitimes, mais qui ne constituent pas globalement la base d’un projet partagé de nouvelle société. Nous ne pouvons plus nous contenter de condamner cette crise inédite dans sa forme et dans la violence qu’elle engendre et encore moins accepter que certains soufflent sur les braises.
Dans ce contexte de souffrances et de haine qui met en avant une partie de la France qui ne s’en sort plus, le Président de la République a proposé des réponses fortes et partagées par le monde économique. Un nouveau projet politique, social, entrepreneurial et digital est à construire avec les Français. A la demande actuelle de justice sociale et de plus de reconnaissance, n’opposons pas brutalement l’inébranlable sérieux budgétaire.
Il est temps de recoller les morceaux ! C’est le vœu le plus solennel que nous pouvons souhaiter à l’ensemble de nos concitoyens !
Au nom du Conseil Municipal et en mon nom personnel, je vous souhaite à tous d’excellentes Fêtes, une bonne Année 2019 et de repousser ensemble les frontières du possible basé sur la réconciliation nationale permettant d’accéder à un avenir meilleur.
Grand Débat National
 
Depuis plus de deux mois désormais, chaque samedi la violence s’impose dans de nombreuses villes. La France tourne au ralenti aggravant les difficultés de nombreuses entreprises et de familles qui se retrouvent au chômage technique. Manifestement, les fractures qui se creusent entre les citoyens et les décideurs alors qu’elles étaient signalées depuis longtemps par certaines instances de la démocratie participative, ont été parfaitement ignorées. Avec le mouvement des gilets jaunes, c’est une période d’interrogations et d’incertitudes qui se confirme et une partie de la population qui souffre a besoin d’être entendue, de comprendre ce qu’on attend d’elle et de participer à l’évolution de notre modèle de société.
 
À l’occasion du débat national présenté par le gouvernement, je propose qu’avec celles et ceux qui souhaitent parler, échanger et débattre librement des 4 grands thèmes retenus en respectant chacun et les valeurs républicaines, nous puissions nous réunir pour proposer de nouvelles idées et de nouvelles manières d’envisager l’avenir de notre pays.
J’ai donc programmé 4 réunions qui se tiendront, selon le nombre de participants, à la salle Michel Prévoteau ou à la Mairie et qui permettront de débattre par ateliers d’une quinzaine de personnes aux dates suivantes :
- Mardi 19 février de 18h30 à 20h30 sur le thème des impôts et de la dépense publique.
- Mardi 26 février de 18h30 à 20h30 sur le thème de l’organisation de l’état et des services publics.
- Vendredi 1er mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la transition écologique.
- Mardi 5 mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la démocratie et de la citoyenneté.
Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, je demande à chacun de s’inscrire en mairie de Bazancourt par téléphone au 03.26.91.10.00 ou par mail à commune-bazancourt51@wanadoo.fr au plus tard 2 jours avant chacune des dates indiquées.
 
Par ailleurs, un cahier de doléances est également disponible à l’accueil de la mairie.
Avec cette opportunité de nous exprimer, nous pouvons espérer contribuer à changer ce qui ne va plus et participer à la construction d’un monde meilleur.
Grand Débat National
 
Depuis plus de deux mois désormais, chaque samedi la violence s’impose dans de nombreuses villes. La France tourne au ralenti aggravant les difficultés de nombreuses entreprises et de familles qui se retrouvent au chômage technique. Manifestement, les fractures qui se creusent entre les citoyens et les décideurs alors qu’elles étaient signalées depuis longtemps par certaines instances de la démocratie participative, ont été parfaitement ignorées. Avec le mouvement des gilets jaunes, c’est une période d’interrogations et d’incertitudes qui se confirme et une partie de la population qui souffre a besoin d’être entendue, de comprendre ce qu’on attend d’elle et de participer à l’évolution de notre modèle de société.
 
À l’occasion du débat national présenté par le gouvernement, je propose qu’avec celles et ceux qui souhaitent parler, échanger et débattre librement des 4 grands thèmes retenus en respectant chacun et les valeurs républicaines, nous puissions nous réunir pour proposer de nouvelles idées et de nouvelles manières d’envisager l’avenir de notre pays.
J’ai donc programmé 4 réunions qui se tiendront, selon le nombre de participants, à la salle Michel Prévoteau ou à la Mairie et qui permettront de débattre par ateliers d’une quinzaine de personnes aux dates suivantes :
- Mardi 19 février de 18h30 à 20h30 sur le thème des impôts et de la dépense publique.
- Mardi 26 février de 18h30 à 20h30 sur le thème de l’organisation de l’état et des services publics.
- Vendredi 1er mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la transition écologique.
- Mardi 5 mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la démocratie et de la citoyenneté.
Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, je demande à chacun de s’inscrire en mairie de Bazancourt par téléphone au 03.26.91.10.00 ou par mail à commune-bazancourt51@wanadoo.fr au plus tard 2 jours avant chacune des dates indiquées.
 
Par ailleurs, un cahier de doléances est également disponible à l’accueil de la mairie.
Avec cette opportunité de nous exprimer, nous pouvons espérer contribuer à changer ce qui ne va plus et participer à la construction d’un monde meilleur.
Grand Débat National
 
Depuis plus de deux mois désormais, chaque samedi la violence s’impose dans de nombreuses villes. La France tourne au ralenti aggravant les difficultés de nombreuses entreprises et de familles qui se retrouvent au chômage technique. Manifestement, les fractures qui se creusent entre les citoyens et les décideurs alors qu’elles étaient signalées depuis longtemps par certaines instances de la démocratie participative, ont été parfaitement ignorées. Avec le mouvement des gilets jaunes, c’est une période d’interrogations et d’incertitudes qui se confirme et une partie de la population qui souffre a besoin d’être entendue, de comprendre ce qu’on attend d’elle et de participer à l’évolution de notre modèle de société.
 
À l’occasion du débat national présenté par le gouvernement, je propose qu’avec celles et ceux qui souhaitent parler, échanger et débattre librement des 4 grands thèmes retenus en respectant chacun et les valeurs républicaines, nous puissions nous réunir pour proposer de nouvelles idées et de nouvelles manières d’envisager l’avenir de notre pays.
J’ai donc programmé 4 réunions qui se tiendront, selon le nombre de participants, à la salle Michel Prévoteau ou à la Mairie et qui permettront de débattre par ateliers d’une quinzaine de personnes aux dates suivantes :
- Mardi 19 février de 18h30 à 20h30 sur le thème des impôts et de la dépense publique.
- Mardi 26 février de 18h30 à 20h30 sur le thème de l’organisation de l’état et des services publics.
- Vendredi 1er mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la transition écologique.
- Mardi 5 mars de 18h30 à 20h30 sur le thème de la démocratie et de la citoyenneté.
Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions, je demande à chacun de s’inscrire en mairie de Bazancourt par téléphone au 03.26.91.10.00 ou par mail à commune-bazancourt51@wanadoo.fr au plus tard 2 jours avant chacune des dates indiquées.
 
Par ailleurs, un cahier de doléances est également disponible à l’accueil de la mairie.
Avec cette opportunité de nous exprimer, nous pouvons espérer contribuer à changer ce qui ne va plus et participer à la construction d’un monde meilleur.

 

           

Alors que nous vivons depuis quelques semaines une situation sanitaire mondiale inédite, je souhaite m’adresser à vous pour aborder le fonctionnement actuel de notre commune.
Tout d’abord, je vous informe qu’au lendemain du 1er tour de l’élection municipale qui a vu ce 15 mars dernier la liste « Construisons ensemble les projets de demain » recueillir 404 voix sur 1632 électeurs inscrits donc être régulièrement élue, l’état d’urgence sanitaire ayant été déclaré en France, les Conseils Municipaux qui avaient été installés en 2014 sont prorogés dans leurs fonctions au moins jusqu’en mai. Je suis donc, à titre exceptionnel, maintenu dans mes fonctions de Maire comme le sont mes collègues adjoints afin de participer à la gestion locale de la crise. Ainsi, nous sommes chargés de veiller à l’application des décisions qui s’imposent à notre quotidien et précisées ci-après comme les règles de confinement, la réorganisation de la collecte des déchets, le report ou l’annulation de nombreuses actions communales, la suspension des procédures d’instruction des autorisations d’urbanisme, le report des mariages...
Je précise aussi que compte tenu de la fermeture de tous les établissements publics communaux, les
plannings du personnel municipal ont été redéfinis en fonction des compétences de chacun, entre
télétravail et maintien des missions prioritaires autorisant, selon un protocole de sécurité sanitaire précis, le retour sur le terrain de certains agents.
Par ailleurs et afin d’assurer la continuité des missions de service public qui lui incombe et d’apporter une
réponse aux questions que se posent les Couriat(e)s, la mairie est toujours joignable au 03.26.91.10.00. C’est ainsi que dès les premiers jours de la crise, nous avons activé notre plan de vigilance-santé auprès des seniors et des personnes fragiles dont nous connaissons les coordonnées afin de les accompagner dans leur quotidien. À ce titre, si vous n’avez pas été appelé(e) par la mairie et que vous souhaitez être contacté(e), n’hésitez pas à nous téléphoner.
Je souhaite vous informer également que plus de mille masques chirurgicaux qui avaient été retrouvés
dans nos archives dès le début de la crise ont été donnés aux médecins et soignants de notre secteur.
Afin d’être collectivement efficace dans la lutte contre le covid-19, respectez et faites respecter
drastiquement les règles du confinement. Celles et ceux qui soignent, qui assurent la sécurité, l’éducation et l’activité économique de première nécessité méritent qu’on les protège en priorité.
Alors restez chez vous !
Soyons confiants en l’avenir comme l’ont été nos aînés lors des crises majeures qui marquèrent notre Histoire. Ne cédons ni au découragement, ni à la panique ! C’est au contraire avec discipline, exemplarité et détermination que nous sortirons de cette épreuve planétaire.
Mesdames, Messieurs,
Alors que nous vivons depuis quelques semaines une situation sanitaire mondiale inédite, je souhaite m’adresser à vous pour aborder le fonctionnement actuel de notre commune.
Tout d’abord, je vous informe qu’au lendemain du 1er tour de l’élection municipale qui a vu ce 15 mars dernier la liste « Construisons ensemble les projets de demain » recueillir 404 voix sur 1632 électeurs inscrits donc être régulièrement élue, l’état d’urgence sanitaire ayant été déclaré en France, les Conseils Municipaux qui avaient été installés en 2014 sont prorogés dans leurs fonctions au moins jusqu’en mai. Je suis donc, à titre exceptionnel, maintenu dans mes fonctions de Maire comme le sont mes collègues adjoints afin de participer à la gestion locale de la crise. Ainsi, nous sommes chargés de veiller à l’application des décisions qui s’imposent à notre quotidien et précisées ci-après comme les règles de confinement, la réorganisation de la collecte des déchets, le report ou l’annulation de nombreuses actions communales, la suspension des procédures d’instruction des autorisations d’urbanisme, le report des mariages...
Je précise aussi que compte tenu de la fermeture de tous les établissements publics communaux, les
plannings du personnel municipal ont été redéfinis en fonction des compétences de chacun, entre
télétravail et maintien des missions prioritaires autorisant, selon un protocole de sécurité sanitaire précis, le retour sur le terrain de certains agents.
Par ailleurs et afin d’assurer la continuité des missions de service public qui lui incombe et d’apporter une
réponse aux questions que se posent les Couriat(e)s, la mairie est toujours joignable au 03.26.91.10.00. C’est ainsi que dès les premiers jours de la crise, nous avons activé notre plan de vigilance-santé auprès des seniors et des personnes fragiles dont nous connaissons les coordonnées afin de les accompagner dans leur quotidien. À ce titre, si vous n’avez pas été appelé(e) par la mairie et que vous souhaitez être contacté(e), n’hésitez pas à nous téléphoner.
Je souhaite vous informer également que plus de mille masques chirurgicaux qui avaient été retrouvés
dans nos archives dès le début de la crise ont été donnés aux médecins et soignants de notre secteur.
Afin d’être collectivement efficace dans la lutte contre le covid-19, respectez et faites respecter
drastiquement les règles du confinement. Celles et ceux qui soignent, qui assurent la sécurité, l’éducation et l’activité économique de première nécessité méritent qu’on les protège en priorité.

Mesdames, Messieurs,
 
Pour sa dernière séance, le Conseil Municipal prorogé s’est réuni le 15 mai 2020, pour la première fois de son histoire par visioconférence dans les conditions définies par l’ordonnance n°2020-391 du 1er avril 2020.
Lors de cette session publique, les conseillers ont voté le budget primitif de la commune équilibré en dépenses et en recettes à 3 327 146 € pour la section de fonctionnement dont 840 061 € transférés à la section d’investissement et 200 000 € de dépenses imprévues. Le montant global de cette section d’investissement est ainsi porté à
2 399 564 € compte-tenu de 409 510 € de restes encore à réaliser et de 55 774 € de subventions prévues.
Si les montants de la section de fonctionnement sont assez proches de ceux prévus en 2019, il est à noter qu’à titre exceptionnel cette année, compte-tenu de la crise inédite que nous connaissons, l’enveloppe de 200 000 €
de dépenses imprévues servira d’amortisseur. D’abord pour aider les familles qui traversent des moments difficiles en cette période (comme par exemple le colis de l’optimisme qui a été distribué à tous les habitants, les commandes de masques…) et aussi à soutenir les entreprises locales (artisans, commerçants, services…) qui risquent de connaitre des difficultés majeures au moment du redémarrage économique. D’ailleurs, un groupe de travail a été constitué à cet effet pour définir la stratégie et les critères d’attribution liés à cette aide.
Parmi les financements ciblés en investissements, rappelons ce qui est déjà en cours :
- La passerelle au-dessus de la rivière qui reliera l’allée de la Suippe à l’impasse du Lavoir.
- La reconstruction-extension de la base nautique.
- L’accompagnement de la restructuration des rues du Crenêt et du 8 mai portée par le Grand Reims et la réalisation du dernier maillon de la voie douce sur le chemin des Prés.
- Diverses acquisitions foncières et immobilières.
Afin de respecter les engagements, ce budget sera mis en œuvre sans recourir à l’emprunt et quant aux impôts, le Conseil Municipal de Bazancourt et le Conseil Communautaire du Grand Reims ont décidé de ne pas modifier les taux d’imposition pour 2020 avec :
- Une taxe d’habitation appelée à de moins en moins d’habitants car en cours de suppression avec un taux de 6,82% pour la commune (CU : 8,87%).
- Une taxe sur le foncier bâti de 17,01% pour la commune (CU : 1,45%).
- Une taxe sur le foncier non bâti : 5,99% pour la commune (CU : 7,08%).
- Une taxe d’enlèvement des ordures ménagères de 7,08% pour la CU.
C’est donc en toute transparence et en toute confiance que nous nous apprêtons
à remettre les clés de la gestion de la commune à la nouvelle équipe qui
s’est engagée à porter des projets dans le respect des valeurs démocratiques,
humanistes et sociales. L’élection des Maire et Adjoints ayant lieu lundi 25 mai
à 20h30 à la salle Michel Prévoteau.

Le Maire
Yannick KERHARO
Le Maire, Yannick KERHARO



Contactez-nous…






Actualités de Bazancourt

28 Mai 2020
Informations Coronavirus

Retrouvez toutes les dernières informations en cliquant sur "en lire plus"


28 Mai 2020
Découvrez le nouveau Conseil Municipal

Découvez les membres du Conseil Municipal ici




Agenda



BAZANCOURT EN 1 CLIC

culturel

Accès direct

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre
newsletter et restez informés !


SAISISSEZ VOTRE EMAIL